Les diamants, les meilleurs amis de Marilyn Monroe

thumbnail

NOUVEAUTÉ – Une montre Blancpain ayant appartenu à l’interprète de «Diamonds are a girl’s best friend» est exposée à New York.

Ses robes, ses lettres, ses montres… Tout ce que Marilyn Monroe a porté, approché, touché, fait aujourd’hui partie du mythe de l’actrice et chanteuse américaine. Norma Jean Baker, la plus célèbre des fausses blondes d’Hollywood, est un mythe, elle qui faisait tourner les têtes en chantonnant «Diamonds are a girl’s best friend» ou «Happy birthday mister president», elle ne portait pas pour autant souvent de montre-bijou. C’est aussi ce qui fait la rareté de la montre Blancpain ornée de 73 diamants exposée actuellement au sein de la boutique de la marque sur la 5e avenue, au cœur de Manhattan.

Blancpain

Cette magnifique montre de cocktail fait partie d’une exposition intitulée Timeless Elegance, associant objets personnels de l’actrice et clichés immortalisant sa beauté. Le célèbre photographe Lawrence Schiller, qui collaborait régulièrement avec Marilyn Monroe, était d’ailleurs spécialement présent pour l’inauguration de l’exposition, ouverte au public jusqu’au 23 novembre 2019.

D’inspiration Art Déco et rachetée aux enchères par la marque, cette pièce date en fait des années 1930. Elle pourrait avoir été un cadeau offert à Marilyn Monroe par son troisième mari, l’écrivain Arthur Miller. Façonnée dans le platine et pavée de 71 diamants ronds et de deux diamants taille marquise, elle porte la signature «Blancpain» sur son cadran rectangulaire blanc aux index jaunes et aiguilles bleuies, ainsi que la mention «Rayville Watch Co. 17 Jewels» sur son minuscule mouvement mécanique FHF 59.

Blancpain

Elle est exposée aux côtés de robes, de livres, d’une chaise de réalisateur, d’une carte de membre du Screen Actors Guild, autant d’objets intimes mis en scène dans une atmosphère raffinée, au travers d’une rétrospective de garde-temps féminins Blancpain d’hier et d’aujourd’hui.

Dès les années 30, les montres bijoux ont conféré à la marque un rayonnement international. Ainsi, en 1930, Blancpain présente la première montre-bracelet automatique pour dames au monde, la Rolls – une pièce aujourd’hui prisée des collectionneurs – puis la Ladybird, en 1956, équipée du plus petit mouvement rond de l’époque.

Exposition Timeless Elegance, jusqu’au 23 novembre 2019, Boutique Blancpain de New York, 697 Fifth Avenue, 10022 New York.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back To Top